Accueil > Actualités Enfants Justice > Dutroux : les sévices de Julie et Melissa ne sont pas connus des jurés de la Cour d’assises

Dutroux : les sévices de Julie et Melissa ne sont pas connus des jurés de la Cour d’assises


« Réunis au château du Kinderberg, au milieu de la forêt luxembourgeoise dans le refuge de l’éditeur du Megazine, les enquêteurs du collectif secret NNSPMDF ont examiné les photos agrandies de l’autopsie des fillettes, en présence et sous le conseil diligent du Dr. Roger Morelle, médecin de son état. La déposition de Monsieur Dutroux ne colle pas : les pauvres victimes portent les marques de sévices que les jurés de la Cour d’assises ne connaissent pas, que la mort par la famine ne provoque pas, et que le député Laurent Louis n’aurait pas même osé imaginer. «  (source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3303 via Pedopolis)

Marc Dutroux - Belgique


 


See on www.pedopolis.com

  1. P. Aidenbaum
    2 octobre 2013 à 1907 43

    Dutroux reçoit des traitements de faveur en prison

    Pour tenir sa langue et ne pas balancer les politicards qui violaient les gosses, Dutroux est traité aux petits oignons : les gardiens saturent…

     » L’anecdote prêterait à sourire si l’on parvenait un instant à oublier le terrible passé de son protagoniste. Marc Dutroux, condamné en 2004 à la perpétuité pour l’enlèvement et le viol de six fillettes ainsi que pour la mort de quatre d’entre elles, fait actuellement vivre un véritable enfer à ses gardiens de la prison de Nivelles, en Belgique. Par quel moyen ? Des caprices dignes d’une star.
    Dernière trouvaille du détenu : exiger qu’on lui livre, dans sa cellule, sa viande crue afin qu’il la cuisine lui-même, rapporte le journal belge Sud Info. Les entrecôtes cuisinées par la cantine de la prison étaient « mal cuites à son goût », explique le quotidien. La direction a cédé.Du sport et un coiffeur personnel
    Jalousie des détenus, agacement des gardiens : ce traitement de faveur n’a pas manqué de faire grincer des dents au sein de l’établissement, indique Sud Info. D’autant que, d’après les confidences d’un gardien au Figaro, le bourreau d’enfants n’en est pas à son premier essai : « un jour, il exige un régime sans graisse. Quelques semaines plus tard, il veut un régime 100% poisson. Il a aussi prétendu être végétarien. » Aujourd’hui, ce serait un régime sans pommes de terre mais avec, tout de même… des frites fraîches !
    Outre ses exigences culinaires, il semblerait que Marc Dutroux ait également décidé de prendre meilleur soin de sa personne. Lui qu’on avait récemment vu arborer une barbe broussailleuse s’est aujourd’hui rasé. Il réclame également la visite régulière d’un coiffeur et aurait retrouvé le chemin de la salle de sport, rapporte RTL. Et pour cause, avance le site de la radio : après le rejet de sa demande de remise en liberté en avril, Marc Dutroux espère que la prochaine « sera la bonne ». D’après la presse belge, ce sera le 7 octobre.

    « (LLP – 02/10/2013)

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :