Accueil > Actualités Enfants Justice > 1 policière municipale interpelle 1 fillette de 5 ans à la cantine (pour non paiement)

1 policière municipale interpelle 1 fillette de 5 ans à la cantine (pour non paiement)


Ca y est ! Les délires dont on pouvait dire avant "ca s’est passé aux USA" sont maintenant parvenus à franchir les portes de la nation…

cantine_fillette"Une policière municipale a sorti de la cantine une enfant de cinq ans d’une école d’Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques) en raison d’un impayé de ses parents, sa venue choquant la fillette et ses camarades qui la pensaient en prison, a-t-on appris auprès de l’école.

"Il y a eu un problème au niveau de la cantine. La petite a été prise par la police municipale à la cantine, qui est gérée par la municipalité et se trouve en dehors de l’établissement, à 200 mètres", a indiqué à l’AFP le directeur de l’école Saint Vincent, Laurent Aguergaray, confirmant une information du journal Sud Ouest.

  "C’est un procédé irresponsable", a-t-il ajouté, précisant que Léa et ses camarades avaient été traumatisés: "Quand Léa est revenue dans l’après-midi ils étaient étonnés. Ils pensaient qu’elle était en prison.

La maîtresse a discuté avec toute la classe pour tenter de dédramatiser". "On ne prend pas les enfants en otage de cette manière", a-t-il ajouté. Le maire d’Ustaritz, qui gère la cantine scolaire, n’était pas immédiatement joignable. Selon le quotidien Sud Ouest, les parents de l’enfant, en pleine séparation, devaient 170 euros à la cantine. Le père de Léa a raconté au journal que celle-ci avait été très choquée lorsque la policière municipale était venue la chercher, pensant que ses parents étaient morts." (Le Parisien)

Philippe lesbats, maire de Ustaritz à propos de "l’Etat providence"

Un  enfant de 5 ans, il s’assoit, il mange – point barre. On n’est pas aux States ! A quand les palpations pour savoir si les marmots ne sont pas armés ? Est-ce que la France ne semblerait pas là, elle aussi, rentrer sur le chemin de cette décadence initiée outre-Atlantique qui nous rappelle les "zeursombres-de-notre-histoire" ? …

  1. Rachida
    24 février 2013 à 1301 11

    France : encore une enfant privée de cantine

    cantineLa fillette qui à 3 ans, n’est pas inscrite à la cantine de Feneu, près d’Angers (49). Quand, vendredi dernier février, sa maman doit se rendre au CHU d’Angers pour un de ses enfants, elle prévient que sa fille devra rester à la cantine le midi. Quand l’enfant arrive au restaurant scolaire, les employés communaux sont surpris de sa présence et l’adjointe aux affaires sociales conduit la fillette hors de la cantine.

    Les enseignants présents ont donc partagé leur repas avec la fillette. (JCC - actu-droitsenfant – 23/02/2013)

  2. Philippe C
    14 février 2013 à 2109 09

    "La petite Léa qui avait été retirée de la cantine de son école à Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques) le 8 janvier, est placée en famille d’accueil depuis vendredi. (…) La mère de Léa dénonce une «seconde prise d’otage de sa fille», après celle du 8 janvier. " (le parisien)

    • Philippe C
      15 février 2013 à 1301 27

      Sylvie Rouich, la maman ajoute qu’une de ses incompréhensions majeure est la suivante : « Pourquoi avoir confié Léa a une famille d’accueil et pas à son père ? » !! (sudouest)

  3. ano
    10 janvier 2013 à 1806 52

    C’est partout pareil, dans le pays de montbéliard (25200), on ne peut rien faire sans être harcelé et accuse de tout et n’importe quoi par les responsables ou employés des services publiques qui ne veulent pas faire leur travail, par exemple on est accusé de harcélement, de diffamation et je plein de trucs lorsque l’on signale simplement aux parents d’élèves la façon dont les enseignants traitent les enfants lors de sorties scolaires, sans aucun souci de la sécurité, criant sur les enfants calmes et tranquilles, engueulant ceux qui disent "bonjour", ou les laissent en permanence au milieu de la route sur un passage piéton au prétexte de leur apprendre la sécurité routière. On ne peut plus rien faire (prendre le bus, aller à la piscine, s’adresser à des services publics) sans être accusé, par exemple, si on se défend quand une [personne] agresse dans le bus, on est accusé de vouloir bloquer le bus, et la gendarmerie vient faire une enquête sur vous, mais bien entendu [pas ceux] qui ont agressés, personne n’ira leur dire quoi que ce soit, même les chauffeurs sont mabouls, à un moment ils accusaient les jeunes des collèges de tout et n’importe quoi, de parler un peu trop fort dans le bus par exemple, le chauffeur refusant de démarrer, appelant quelqu’un de la CTPM qui enfermeront pendant 20mn les enfants dans le bus, mais bien sur ceux qui ennuient vraiment, tapant sur les autres élèves dans le bus, bloquant les portes pour qu’on ne puisse pas démarrer, etc, etc, jamais le chauffeur ne leur dira quoi que ce soit, tout est comme ça ici, ceux qui sont respectueux et veulent être en sécurité sont harcelés et accusés de faire ce qu’ils ne font pas, avec la bénédiction des "autorités", policiers, maires et autres qui envoient chier ceux qui leur demande de l’aide protégeant tant et plus ceux qui nuisent à la sécurité et à la vie des honnêtes gens tranquilles. Pareil avec les commerçants, les flics se précipitent pour empêcher dénoncer les abus que l’on subis et sont du coté des abuseurs, jamais ils ne daignent reconnaitre ce que la victime à subis, j’ai été copieusement engueulé plusieurs fois par la gendarmerie pour avoir osé leur signaler les abus continuels des commerçants, ils me disaient qu’ils faut payer sans chercher à comprendre quoi que ce soit, ils ne font que défendre ceux qui causent des problemes sans en subir les conséquences et accusent ceux qui les subissent.

  4. Daniel Duguay
    10 janvier 2013 à 1806 43

    Ne nous comptons pas de fâbles,
    Le facisme est universel et ne sera jamais irradiqué par une guerre. Les forces "de l’ordre" sont aussi dangereuses pour le peuple hôte que pour l’ennemi. Seul un véritable gouvernement du peuple (à naître) par le peuple peut freiner les dérives idéologiques.
    En ce qui concerne cette sombre histoire, de sévères mesures légales et disciplinaires doivent être entreprises contre TOUS les responsables de cette immonde arrestation. C’est aux
    sanctions appliquées contre TOUS les responsables que vous pourrez juger de l’impartialité ou de la partialité de vos "élites"…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 173 autres abonnés

%d bloggers like this: